Journal

  • L'échantillon : un mal-aimé en quête d'attention

    Tous les prétextes sont bons pour se soustraire à l'échantillon : "je n'en ai jamais fait et n'ai jamais eu de soucis", "j'ai tout juste assez de laine pour mon projet et ne peux pas en utiliser davantage",  ou encore "c'est un modèle ample qui pardonnera une petite différence de tension". Il faut dire qu'il a l'art de choisir son timing : la laine est enfin prête à danser sur nos aiguilles et voilà qu'il se dresse entre nous et notre futur ouvrage, taquinant notre impatience. Si vous êtes tenté(e) d'ignorer cet importun, sachez qu'il est rancunier.
x